Quantcast
Connectez-vous S'inscrire
Libye Tribune
Paris Tribune

Abdelkrim Zbidi, le ministre de la Défense candidat à la présidence de la République Tunisienne

Les élections présidentielles en Tunisie sont prévues bientôt.

La mission principale d'Abdelkrim Zbidi, ministre Tunisien de la Défense, est la lutte contre le terrorisme.

9 Juillet 2019 - 04:00
     

Le ministre de la défense tunisienne, Abdelkrim Zbidi, de dos, passant en revue les nouvelles promus de l'académie navale de Tunisie à Menzel Bourguiba © rais58 28 juin 2012 CC-BY SA 2.0
Le ministre de la défense tunisienne, Abdelkrim Zbidi, de dos, passant en revue les nouvelles promus de l'académie navale de Tunisie à Menzel Bourguiba © rais58 28 juin 2012 CC-BY SA 2.0
Originaire de Mahdia, entre Sfax et Monastir dans l'est de la Tunisie, Abdelkrim Zbidi fait ses études à Lyon en France d'où il revient Docteur en médecine. Ministre de la Défense depuis janvier 2011, aujourd'hui âgé de 69 ans, il se porte candidat à l'élection présidentielle 2019. Abdelkrim Zbidi n'est pas un candidat comme les autres : humble, il n'arbore pas, par exemple, de nombreux gardes du corps, ni de longs cortèges de voitures pour ses déplacements.

La mission principale d'Abdelkrim Zbidi est la lutte contre le terrorisme. La Tunisie est victime d'attaques armées et d'attentats suicides. L'attentat au Musée du Bardo à Tunis le mercredi 18 mars 2015 touche le tourisme de plein fouet. Il est revendiqué par l'Etat Islamique et tue 24 personnes dont 21 touristes. Trois mois plus tard, le vendredi 26 juin 2015, c'est un attentat contre un hôtel de Sousse. Le bilan : 38 personnes tuées. Quatre ans plus tard, le double attentat à Tunis le jeudi 27 juin 2019 est revendiqué par Daesh. Le policier tué démontre que la guerre contre le djihadisme porte ses fruits : un seul mort est à déplorer.
 

Abdelkrim Zbidi, ministre Tunisien de la Défense DoD photo by Erin A. Kirk-Cuomo CC-BY SA 4.0
Abdelkrim Zbidi, ministre Tunisien de la Défense DoD photo by Erin A. Kirk-Cuomo CC-BY SA 4.0

L'armée tunisienne, sa fierté

En Tunisie, l'armée comporte un grand nombre de femmes y compris à des hautes fonctions. L'armée tunisienne a également acquis un savoir-faire pour protéger les populations menacées par la guerre. Elle est louée pour son professionnalisme et son bon comportement à l'issue de chacune de ses missions menées sous l'égide de l'ONU ou à l'initiative de l'Union Africaine.

La lutte contre le terrorisme passe aussi par le développement économique non loin des frontières, pour la stabilité et la sécurité du pays. Dans la zone de Rjim Maatoug à proximité de la frontière algérienne, l'armée tunisienne a aidé à la réalisation d'un programme de lutte contre la désertification. Des familles y vivent et y travaillent désormais tout au long des 26 km sur 1,3 km de large de terres verdoyantes. 

C'est l'une des fiertés d'Abdelkrim Zbidi. Il veille avec calme et sagesse sur la Grande Muette qui le lui rend bien. Non, la Tunisie ne deviendra pas un "émirat" du groupe Etat islamique (EI). 

 

Vaea Devatine
Journaliste tahitienne à Paris. Diplômée de l'Institut de Journalisme Bordeaux Aquitaine (IJBA).... En savoir plus sur cet auteur



Europe | Libye Tribune | Dans le monde | Monde débats