Quantcast
Connectez-vous S'inscrire
Paris Tribune
Paris Tribune
Paris Tribune
Actualités des arrondissements de Paris et au-delà
Publier en ligne
Agenda
Petites annonces
Newsletter
Inscription gratuite
www.paristribune.info

Anne Hidalgo sort un vote de son chapeau

Gros plan sur la conférence d'organisation du conseil de Paris de février 2018.


Les surprises dans l'organisation des débats au conseil de Paris : la « communication sans vote Objectif Paris propre » donne lieu à un vote sur la « modification de l’organisation de travail des éboueurs chargés de la collecte des ordures ménagères et du nettoiement de la voie publique dans les secteurs à forte fréquentation ».


5 Février 2018 - 19:35
     

Florence Berthout (LR) et Eric Azière (UDI) l'ont dénoncé. Lors de la conférence de presse des groupes politiques à J-4 avant le conseil de Paris, le président du groupe UDI - Modem critique sur la forme l'organisation du débat sur la propreté au conseil de Paris de février 2018. 
 

« Objectif Paris propre » avant le rapport de la MIE « sur la propreté à Paris »

La présentation du rapport de la Mission d'Information et d’Evaluation (MIE) sur la politique parisienne en matière de propreté prévue au conseil de Paris de février 2018 donne l'occasion à la Maire de Paris Anne Hidalgo de communiquer pour la quatrième fois depuis 2014 sur le thème de la propreté avec une « communication sans vote Objectif Paris propre ». 

Son intervention est suivie par celle de deux représentants des Conférences citoyennes, soit les avis de 105 citoyens réunis à l'occasion de 7 conférences citoyennes, puis de deux représentants du Conseil Parisien de la Jeunesse.

Ce n'est qu'une fois ces trois interventions faites que le rapport de la MIE sur la politique parisienne en matière de propreté est abordé. 

Mais la conférence d'organisation du conseil de Paris prévoit 5 minutes de temps de parole pour Florence Berthout (LRI) présidente de la Mission d'Information et d’Evaluation sur la propreté à Paris, soit autant que le temps de parole de chacun des deux représentants des Conférences citoyennes (5 mn x 2 = 10 minutes en tout) et autant que les deux représentants du Conseil Parisien de la Jeunesse (5 minutes à deux).

Le rapporteur de la MIE sur la propreté, le maire du 18e arrondissement Eric Lejoindre (PS), a également droit à 5 minutes de temps de parole. Mais le déséquilibre est visible : la présentation du rapport et ses recommandations, votés à l'unanimité par tous les conseillers de Paris suite à 6 mois de travail sur le terrain et en auditions, n'a droit qu'à 10 minutes contre 15 minutes pour les interventions des Conférences citoyennes et du Conseil Parisien de la Jeunesse.
 

Une MIE « sur la propreté à Paris » et un projet de délibération « La propreté, une priorité pour Paris »

Florence Berthout, maire du 5e arrondissement de Paris, est également la présidente du principal groupe d'opposition au conseil de Paris, le groupe Les Républicains et Indépendants (LRI).

Son groupe propose un projet de délibération relative à « La propreté, une priorité pour Paris ».

Or, l'examen du projet de délibération du groupe LRI sur le thème de la propreté à Paris n'est pas programmé à la suite du débat organisé sur le propreté à Paris. Son examen est programmé 24 heures plus tard.
 

35 minutes et non 2h30 mn + 35 mn

La conférence d'organisation du conseil de Paris sous l'autorité de Mao Peninou, adjoint au Maire en charge du conseil de Paris et de la propreté, prévoit 35 minutes pour l'examen du projet de délibération du groupe LRI.

Mais pas question semble-t-il de pouvoir ajouter 35 minutes aux 2 heures 30 minutes prévues, hors interventions d'Anne Hidalgo et de l'adjoint en charge de la propreté, pour la « communication sans vote Objectif Paris propre » de la Maire de Paris, les Conférences citoyennes, le Conseil Parisien de la Jeunesse et le rapport de la Mission d'Information et d’Evaluation sur la politique parisienne en matière de propreté.
 

Surprise : une communication « sans vote » suivi d'un vote

Le débat organisé autour de la communication « sans vote » de la Maire de Paris est pourtant l'occasion de faire voter un projet de délibération sur « la modification des modalités d’organisation de travail des personnels ouvriers et techniques du service technique de la propreté de Paris travaillant au roulement en cycle de travail saisonnier ».

Anne Hidalgo annonce le vote de la délibération 2018 DPE 2 au conseil de Paris le 5 février 2018 vers 13h à l'issue de la 2018 DPE 13 « Communication sans vote Objectif Paris propre » :

« Les éboueurs et techniciens des services opérationnels du nettoiement chargés de la collecte des ordures ménagères et du nettoiement de la voie publique dans les secteurs à forte fréquentation estivale » verront l'extension de leurs « horaires saisonniers rallongés d’un mois supplémentaire, en les faisant débuter dès le 1er juin pour les arrêter au 1er octobre ».

Rendez-vous dans 24 heures pour connaître le projet de délibération du groupe Les Républicains et Indépendants relative à « La propreté, une priorité pour Paris ».

A suivre sur Paris Tribune.
 


En savoir plus







Nouveau commentaire :

Les opinions sont libres à la condition de respecter les limites fixées par la Loi et par la jurisprudence.

Actu Mairie de Paris | 75001 Paris | 75002 Paris | 75003 Paris | 75004 Paris | 75005 Paris | 75006 Paris | 75007 Paris | 75008 Paris | 75009 Paris | 75010 Paris | 75011 Paris | 75012 Paris | 75013 Paris | 75014 Paris | 75015 Paris | 75016 Paris | 75017 Paris | 75018 Paris | 75019 Paris | 75020 Paris | Paris Débats | Paris Pratique



Publicité