Connectez-vous S'inscrire
Menu

Donald Trump et Barack Obama, points communs et différences sur la prestation de serment

Points communs et différences sur la prestation de serment lors de leurs investitures respectives


Investiture et Bible lors des cérémonies.


23/01/2017 - 00:17

        

Bible utilisée par Abraham Lincoln pour son investiture en 1861 © Domaine public - Michaela McNichol, Library of Congress.
Bible utilisée par Abraham Lincoln pour son investiture en 1861 © Domaine public - Michaela McNichol, Library of Congress.
Donald Trump en 2017 et Barack Obama en 2009 ainsi qu’en 2013 ont chacun retenu la bible d’Abraham Lincoln pour la cérémonie.

Elle n’avait jamais été utilisée depuis le Président Lincoln jusqu’au Président Obama.

Donald Trump en 2017 et Barrack Obama en 2013 ont chacun décidé d’utiliser deux bibles. C’est ce dernier qui a initié cette pratique d’usage de deux bibles reprise aujourd’hui par Donald Trump. La seconde bible choisie par Barack Obama en 2013 est celle du Pasteur Martin Luther King, défenseur des droits civiques, mort assassiné le 4 avril 1968 à Memphis.

Barack Obama prête serment à deux reprises en 2009, le 20 janvier lors de la cérémonie officielle puis, le lendemain 21 janvier 2009, à la Maison Blanche, sans bible et en petit comité. C’est la seule fois dans l’histoire du pays. La cause, une erreur commise la veille dans le prononcé de la phrase constitutionnelle.

La phrase prononcée lors de la prestation de serment du président Obama le 20 janvier 2009 avait été « Je jure solennellement de remplir les fonctions de président des Etats-Unis fidèlement » au lieu de :
 
« Je jure (ou je déclare) solennellement que je remplirai fidèlement les fonctions de président des États-Unis et, que dans toute la mesure de mes moyens, je sauvegarderai, protégerai et défendrai la Constitution des États-Unis. » 
Article 2 section 1 - 8 de la Constitution américaine du 17 septembre 1787 entrée en vigueur le 4 mars 1789.

 




Paris Tribune | Première Tribune | Deuxième Tribune | Troisième Tribune | Quatrième Tribune | Cinquième Tribune | Sixième Tribune | Septième Tribune | Huitième Tribune | Neuvième Tribune | Dixième Tribune | Onzième Tribune | Douzième Tribune | Treizième Tribune | Quatorzième Tribune | Quinzième Tribune | Seizième Tribune | Dix-Septième Tribune | Dix-Huitième Tribune | Dix-Neuvième Tribune | Vingtième Tribune | Grand Paris Tribune | Seine-et-Marne Tribune | Yvelines Tribune | Essonne Tribune | Hauts-de-Seine Tribune | Seine-Saint-Denis Tribune | Val-de-Marne Tribune | Val-d'Oise Tribune | Paris Tribune Préfectures | France Tribune | Monde Tribune | Paris Tribune Bien-être | Paris Tribune Enchères | Paris Tribune Livres | Paris Tribune Sports | Paris Tribunoscope | Au Journal Officiel | Ephéméride | Ils sont cités | La rédaction | Contenus sponsorisés | Le journal | Régie


Publicité


Publicité

Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris.

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux.

Par ailleurs, l'humour caustique présent dans certains articles risque de heurter la susceptibilité des personnes citées.

cookieassistant.com