Connectez-vous S'inscrire
Portail Paris Tribune

Grand Paris : la révolution numérique du métro pour bientôt

Article participatif : start up, métro, le numérique et nous.


Alors que la France est considérée comme moyenne en matière numérique dans la plupart des classements internationaux, sa capitale, Paris, compte bien mettre à mal cette réputation d’élève moyen. Un développement du numérique qui passera par le métro, à en croire l’appel lancé par la Société du Grand Paris (SGP) aux spécialistes du numérique français.


        

Pour Etienne Guyot, président du directoire de la Société Grand Paris (SGP), l’avenir du métro sera numérique. Alors que 72 gares doivent être créées d’ici à 2030 sur le réseau du Grand Paris Express, la SGP a précisé l’idée qu’elle se faisait de ces gares du futur au journal Les Echos et la ligne directrice semble tourner principalement autour du numérique.

« La loi nous demande de prendre des dispositions pour permettre le déploiement d’une réseau électronique à très haut débit dans les infrastructures que nous allons construire » précise Etienne Guyot. Il ajoute cependant compter aller encore plus loin en se basant sur des prévisions des futures habitudes des usagers du métro. Pour cela, la société devrait dans les prochains jours publier un appel à manifestation d’intérêt afin que chaque start-up ou entreprise déjà implantée dans le secteur puisse participer et proposer une idée innovante.

On assiste en effet depuis une dizaine d’années à une révolution numérique qui a chamboulé toutes nos habitudes. Le métro aujourd’hui rempli de personnes surfant sur leur smartphone entre deux tunnels pourrait bien devenir demain un espace où chacun pourrait commander une course à sa gare de départ et la recevoir à sa gare d’arrivée.

Plus loin qu’une simple éclosion de nouveaux services, cette numérisation du métro du Grand Paris pourrait également servir aux Très Petites Entreprises (TPE) et aux Petites et Moyennes Entreprises (PME). Là où ce sera techniquement possible, la SGP réfléchit à créer des espaces hébergeant des data centers (hébergeurs de données) de proximité. Les PME et TPE pourraient alors se doter de services jusque là uniquement exploités par les grandes entreprises du pays.

Là encore, c’est un nouveau marché qui s’ouvre. Les fournisseurs de Cloud Computing et de data centers, comme Orange, Landcloud, Bull ou Completel, déjà installé à Paris, Lyon et dans le Val-de-Reuil, verront probablement en cette proposition une opportunité d’élargir leur marché. Même chose pour les opérateurs : un réseau très haut débit mobile devrait couvrir l’intégralité des stations ainsi que l’intérieur des métros.

Entreprises du numérique et start-up seront donc mises à l’honneur par ce métro du Grand Paris. Une « plateforme de services numériques d’aide à la mobilité et de valorisation des territoires » dont l’objectif « est de développer un terreau favorable au développement de ces entreprises » rappelle Etienne Guyot avant de préciser son désir de faciliter « la vie des habitants de la région parisienne en construisant le métro le plus digital du monde ».

Affiche publicitaire dans le métro parisien - Photo : PT.
Affiche publicitaire dans le métro parisien - Photo : PT.
Note de la rédaction : Le Grand Paris devrait sans doute composer avec les élus du groupe Europe Ecologie Les Verts et Assimilés qui dénoncent le fort taux d'irradiation dans le métro parisien dû à l'utilisation d'internet dans le sous-sol parisien.



CarolineJ
23/10/2013 - 16:50

Cet article cite : grand paris


Grand Paris Tribune les faits | Grand Paris Tribune les opinions | Grand Paris pratique






Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris.

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux.

Par ailleurs, l'humour caustique présent dans certains articles risque de heurter la susceptibilité des personnes citées.

cookieassistant.com