Quantcast
Connectez-vous S'inscrire
Paris Tribune
Paris Tribune
Paris Tribune
Actualités des arrondissements de Paris et au-delà
Publier en ligne
Agenda
Petites annonces
Newsletter
Inscription gratuite
www.paristribune.info

Hébergement d'urgence en hiver : la Préfecture veut éviter la concurrence entre réfugiés et SDF

La préfecture de la région d’Île-de-France prépare le plan hiver en évitant toute concurrence entre les deux dispositifs


La préfecture d'Ile-de-France et de Paris prépare la campagne hivernale pour éviter la concurrence entre publics.


14 Octobre 2015 - 18:11
     

SDF © Photographee.eu
SDF © Photographee.eu
A ceux qui disent "il vaut mieux être migrant aujourd'hui pour qu'on s'occupe de nous", le Préfet Jean-François Carenco l'assure : "l’État continue de veiller sur les publics les plus fragiles" à savoir les sans-abri, les sans domicile fixe, les gens dans la rue. 2.500 places dans toute la région Ile-de-France, dont 1.100 à Paris, seront progressivement mobilisées à compter du 1er novembre "soit plus que l’an passé".
 
La "prise en charge des plus fragiles se poursuit" : sur les 69.000 personnes hébergées chaque jour par l’État en Île-de-France, 32.510 places sont dirigées vers des hôtels contre 19. 800 places d’hébergement hors hôtel. Le budget régional 2015 consacré à l’hébergement d’urgence représente 560 millions d’euros, soit la moitié du budget national global de 1, 408 milliards d’euros par an.

La préfecture oublie de signaler que chaque année les dépenses destinées à l'hébergement d'urgence ne sont pas évaluées à leur juste mesure. Deux rallonges ont été accordées fin 2014 pour un montant total de 100 millions d'euros. Et pour 2015, le gouvernement vient de décider de ne pas attendre le collectif budgétaire pour octroyer un crédit d'avance de 130 millions d'euros.  Au 14 octobre 2015, 299 décès de morts dans la rue, appris par le Collectif les Morts de la Rueont eu lieu en 2015 ; au minimum.

Préparation de la campagne hivernale pour éviter la concurrence entre publics (Préfecture)

1) Un réseau de mobilisation important pour la région Île-de-France et Paris
 
Le renforcement des capacités d’accueil en région IDF a été rendu possible grâce à la mobilisation d’un nombre important de propriétaires publics, para-publics, bailleurs réunis par le préfet de région le 24 septembre dernier.
 
2) Des capacités en 2015, supérieures à celle de 2014 en région IDF et à Paris
 
La pression sur le parc d’hébergement est sensiblement la même qu’à l’entrée du dernier hiver (674 demandes non pourvues par manque de place au 03 septembre contre 636 au 04 septembre 2014). Elle reste importante, et traduit le niveau de saturation du parc d’hébergement dans la région .
 
2500 places mobilisées en IDF en 2015 contre 2200 mobilisées en IDF en 2014 sans compter les 700 places pérennisées entre 2014 et 2015.
1100 places mobilisées sur Paris en 2015 contre 1000 en 2014 sans compter les 300 places ont été pérennisées entre 2014 et 2015.
 
 3) L’État n’oublie pas les autres publics en difficulté
 
La mobilisation constante de l’État pour la prise en charge des plus fragiles se poursuit :
19 800 places d’hébergement hors hotel en région IDF
32 510  places à l’hôtel en région IDF
En région IDF et sur Paris, des sites ont d’ores et déjà été identifiés.

(Source : Préfecture de la région Ile-de-France et de Paris).







Nouveau commentaire :

Les opinions sont libres à la condition de respecter les limites fixées par la Loi et par la jurisprudence.

Actu Grand Paris et IDF | Fontenay Tribune | Départements d'Ile-de-France | Ile-de-France Débats | IDF pratique



Publicité