Quantcast
Connectez-vous S'inscrire
Paris Tribune
Paris Tribune
Paris Tribune
Actualités des arrondissements de Paris et au-delà
Publier en ligne
Agenda
Petites annonces
Newsletter
Inscription gratuite
www.paristribune.info

L'amiante et la sous-estimation des coûts plombent le budget du chantier des Halles

Conseil de Paris le 9 juillet 2014 : l'amiante et le plomb responsables des surcoûts.


Les explications de la majorité municipale permettent de comprendre les interrogations de l'opposition.


9 Juillet 2014 - 12:48
     

"Il n'y a pas 1 mais 7 chantiers" explique Jean-Louis Missika sur les surcoûts du chantier des Halles atteignant 1 milliard et 64 millions d'euros TTC.

Surcoûts "indispensables"

Interpellé par Jean-François Legaret, maire du 1er arrondissement, l'adjoint au Maire de Paris chargé de toutes les questions relatives à l'urbanisme, l'architecture, aux projets du Grand Paris, au développement économique et à l'attractivité depuis avril 2014 livre les détails sur les surcoûts de l'opération du chantier des Halles :

- "Il y a eu +10% pour la Canopée et +14% pour l'ensemble des 7 chantiers" : le pôle transport où les seuls accès à la gare RER passaient par le centre commercial, la mise en sécurité du centre commercial, la voirie souterraine et le parking, la canopée, le jardin, la voirie, et les équipements publics (conservatoire, bibliothèque, maison artistique, équipements sportifs, les jardins dont celui des tout-petits).

- "C'est la réalité, il était indispensable de faire ces travaux" précise Jean-Louis Missika récusant le mot de "travaux inutiles" utilisé par l'opposition municipale ; un chantier jugé "extravagant" pour celle-ci, et s'expliquant, pour la majorité, en raison d'un chantier complexe, un chantier ouvert avec 700 000 voyageurs par jour, 150 000 personnes fréquentant le centre commercial, 300 000 personnes sur le plateau piétonnier.

Les explications sont loin de calmer les interrogations de l'opposition : "emprise sous estimée à l'origine", "chantier de dépollution qui n'avait pas été prévu", "amiante pas prévisible avant travaux"...

Surcoûts "pour raisons de sécurité"

Les surcoûts sont expliqués en annexe de la communication présentée en conseil de Paris :
- Pour la canopée "le surcoût vient des matériaux et le travail de nuit" pour des raisons de sécurité.
- Pour la voie souterraine, "la plus mauvaise surprise vient du plomb et amiante avec une essence au plomb incrusté" (...) il a fallu un chantier de dépollution qui n'avait pas été prévu et qui a ralenti les délais.
- Pour la circulation au niveau du forum, il y avait de l'amiante qui n'était "pas prévisible avant travaux".
- Pour la Cité de chantier : le surcoût résulte de "l'allongement de la durée des travaux avec une emprise sous estimée à l'origine".
- Les coûts connexes sont liés à "la décision de prendre des polices d'assurance alors que la Ville de Paris est d'habitude son propre assureur".

Saluant une hausse limitée à seulement +14 % du budget pour les 7 chantiers, Jean-Louis Missika indique les économies réalisées : par exemple, le budget des travaux du Forum a baissé de 51 millions à 46 millions d'euros. Une goutte d'eau comparé aux 918 millions HT de dépenses.
Un trou dans le ciel - Les Halles en 2011 - Crédit : VD.
Un trou dans le ciel - Les Halles en 2011 - Crédit : VD.

A suivre pendant tout l'été sur Paris Tribune, les débuts de mai à juillet 2014 de la majorité et de l'opposition de la nouvelle mandature 2014-2020.


Cet article cite : arrondissement, france, ile de france, paris



Commentaires

1.Posté par Alain Le Garrec le 09/07/2014 21:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si avant 2001, la municipalité avait entrepris un travail normal de maintenance, nous n'en serions pas là!!!! En 1996 une adjointe de Tiberi affirmait en Conseil de Paris qu'il n'y avait pas une once d'amiante aux Halles....suite à une question de ma part. Les Parents d’élèves du Conservatoire commençaient à s'inquiéter à la vue de la dégradation du conservatoire. La Ratp en 2001 voulait que des travaux de sécurité se fassent immédiatement avec deux sorties supplémentaires hors centre commercial, puis en 2002, cela n'était plus nécessaire...jusqu'en 2007...A partir de 2001, nous avons découvert l'état de la toiture du Forum dit Chemetov...il pleuvait dans des salles de l'Ugc...les tunnels n'étaient pas aux normes depuis le début!!!! il fallait appeler la Préfecture pour en interdire l'accès en cas d'accident! La Terrasse Lautréamont était monté à l'envers avec une pente vers l'intérieur...Devant cette somme de travaux à faire dont la réfection du système électrique (EDF a refusé de ...

2.Posté par brulpourpoing le 25/07/2014 03:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci Alain pour ces précisions. Le précédent chantier avait donc été confié à des Pieds Nickelés et aucun contrôle n'avait été effectué. Il est vrai que c'était au siècle passé ...

3.Posté par Alain Le Garrec le 26/07/2014 21:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vous ne croyez pas si bien dire, il y avait tellement de malfaçons, qu'une société était en charge des procès en cours...plus de 20 ans après ! Il y avait même des procès de la Ville contre la Ville ! Nous avons géré tout cela en quelques années !!! Je vais vous donner un autre exemple, il vous souvient peut-être des pavillons Wilerval avec les parois en verre. Il faut savoir que celui qui gérait ce chantier (Sem plus Ville) avait accepté que toutes le vitres soient de tailles différentes ! Il fallait donc une fabrication spéciale chaque fois qu'une vitre tombait !!!! plusieurs fois par an. Les escaliers mécaniques du centre commercial avaient été tellement choisis qu'au bout de quelques années il n'existait plus de pièces de rechange... il fallait là aussi des fabrications spéciales ! Et sachez que je n'ai pas été mis au courant de tout !

Nouveau commentaire :

Les opinions sont libres à la condition de respecter les limites fixées par la Loi et par la jurisprudence.

D'autres articles / More stories
< >

Vendredi 2 Août 2019 - 21:30 Rixes et incendie criminel à Paris Plage

Actu Mairie de Paris | 75001 Paris | 75002 Paris | 75003 Paris | 75004 Paris | 75005 Paris | 75006 Paris | 75007 Paris | 75008 Paris | 75009 Paris | 75010 Paris | 75011 Paris | 75012 Paris | 75013 Paris | 75014 Paris | 75015 Paris | 75016 Paris | 75017 Paris | 75018 Paris | 75019 Paris | 75020 Paris | Paris Débats | Paris Pratique



Publicité