Quantcast
Connectez-vous S'inscrire
Paris Tribune
Paris Tribune
Paris Tribune
Actualités des arrondissements de Paris et au-delà
Publier en ligne
Agenda
Petites annonces
Newsletter
Inscription gratuite
www.paristribune.info

Le Jardin des Halles ouvert tout l'été

Première Tribune


Les beaux jours reviennent dans le Jardin des Halles. Le permis de démolir le jardin a été annulé par le tribunal administratif le 12 mai suite à un référé de l'association Accomplir.


23 Mai 2010 - 23:26
     

Les Halles côté jardin, c'est un champ de bataille. Les défenseurs se battent contre la démolition du jardin programmée par la Mairie de Paris. Un référé visant à l'annulation du permis de démolir a été déposé devant le Tribunal administratif.

Après avoir grillagé plus de la moitié des jardins et creusé des trous, l'Hôtel de Ville fait profil bas. Le 12 mai la démolition est suspendue et la validité administrative du permis remise en cause.

Le collectif de riverains de l'association Accomplir à l'origine du référé observe pourtant le 17 mai que des travaux se poursuivent et le fait constater par voie d'huissier. Puis les palissades tombent les unes après les autres et les trous sont rebouchés... temporairement. Car le Maire compte déposer une nouvelle demande d'autorisation, cette fois-ci en bonne et due forme.

Le jardin des Halles, ce n'est pas seulement un jardin, c'est aussi un lieu de passage. Gilles Pourbaix, le président de l'association Accomplir s'enquiert de savoir lors du conseil du quartier Halles le 17 mai si le maire du 1er a bien demandé à Bertrand Delanoë la réouverture du jardin. "A minima pendant 6 mois" indique Jean-François Legaret lors d'une rencontre le 20 mai avec les habitants autour d'un café matinal dans le quartier Palais Royal. "Il faut que les mots aient un sens" explique-t-il au sujet de la décision du juge administratif tout en rappelant que son défi lancé publiquement dans la presse reste d'actualité : "Je n'ai encore jamais rencontré une seule personne pour défendre le projet de Mangin (ndlr : l'architecte)" précise-t-il.

Avec les beaux jours, les jardins rendus inaccessibles ont donc été réouverts et rendus aux parisiens, le jardin du Petit Train le 19 mai au soir et le 21 mai pour les Jeux de Cordes.
(c) A Brunetti : Les jeux de cordes sont réouverts, épargnés par la pelleteuse de la Mairie de Paris
(c) A Brunetti : Les jeux de cordes sont réouverts, épargnés par la pelleteuse de la Mairie de Paris

En attendant d'autres rebondissements, le nouveau cheval de bataille du bouillonnant collectif a trait à la défense de la bibliothèque pour enfants "La Fontaine" qui doit être démolie. Le syndicat des bibliothécaires, avec Accomplir, propose un lieu différent de celui choisi par la Mairie de Paris et une pétition circule.


Lire l'article du 2 avril 2010 Jardin des Halles : Jean-François Legaret jette l'éponge et sur le débat autour du réaménagement des Halles lors de la réunion publique du 22 juin 2009.


Vaea Devatine
Journaliste tahitienne à Paris et nouvelle étudiante à l'INALCO depuis la rentrée universitaire... En savoir plus sur cet auteur




Commentaires

1.Posté par Gilles Pourbaix le 23/05/2010 23:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le lundi 17 mai les travaux continuaient sur ordre de la Ville et ce malgré un jugement "au nom du peuple français". Jugement bafoué par le premier magistrat: le Maire de Paris. ll aura fallu un constat d'huissier à la demande de et payé par l'Association Accomplir et la menace d'un nouveau recours par notre avocat ainsi que la demande du Maire du 1 arr. de faire appel à la force publique pour que la Ville daigne enfin accepter le jugement. Stupéfiant!
Nous avons exigé et obtenu que les jardins pour enfants soient rouverts. La Ville veut faire croire qu'Accomplir est la source de tous les maux. Accomplir se bat pour que les enfants puissent avoir accès aux différents jardins. Accomplir se bat pour sauver 343 arbres menacés d'abattage par le Maire de Paris avec la complicité de Fabienne Giboudeaux, adjointe chargée des espaces verts et élue Verts (!!!) (voir diaporama sur le site d'Accomplir). Nous nous battons pour que les boulistes retrouvent leur terrain, barricadé par la la Ville....

2.Posté par Gilles Pourbaix le 24/05/2010 10:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'article porte sur le Jardin des Halles. Je parle donc du jardin. L'Association Accomplir soutient totalement, et ce depuis le tout début, la rénovation de la salle d'échange, la création de l'accès RATP place Marguerite de Navarre (apparue plus tard), la fermeture du barreau nord-sud de la voirie souterraine et la mise en conformité "Mont-Blanc" des tunnels. Tous ces points sont d'ailleurs à l'origine du projet.
Quand à l'argument selon lequel le projet a été voté, il ne tient pas. Mangin a eu un premier contrat (voté) pour faire un jardin plat. Quelques années plus tard la Ville fait un avenant à son contrat (+ 13.9% quand même!) pour qu'il fasse maintenant un jardin vallonné! Avenant non encore voté et sûrement illégal. Nous n'avons cessé de répéter que le jardin plat de Mangin n'était pas faisable du fait de toutes les constructions souterraines (les élégissements) qui occupent la moitié de la surface du sous-sol du jardin: galeries techniques, bureaux et locaux des jardiniers e...

3.Posté par Gilles Pourbaix le 24/05/2010 22:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Une légère correction. l'ensemble du jardin n'est pas rouvert. L'espace sous les arbres côté Berger (le mail) est toujours condamné, empêchant l'accès aux boulistes qui ne comprennent pas la raison pour laquelle la zone est toujours clôturée. Une partie de pelouse est close et y sont stockés des squelettes de bancs, autant de marques de vandalisme de la part de la Ville qui a démoli sans permis. Et enfin la partie autour de la porte du Pont Neuf est elle aussi close sans aucune raison. Faut-il y voir de l'acharnement de la part de la Ville? Il est à prévoir que si la Ville n'enlève pas toutes ces palissades, les usagers s'en chargeront eux-mêmes dans des délais assez brefs.
Gilles Pourbaix
Président de l'Association Accompli

Nouveau commentaire :

Les opinions sont libres à la condition de respecter les limites fixées par la Loi et par la jurisprudence.

D'autres articles / More stories
< >

Vendredi 2 Août 2019 - 21:30 Rixes et incendie criminel à Paris Plage

Actu Mairie de Paris | 75001 Paris | 75002 Paris | 75003 Paris | 75004 Paris | 75005 Paris | 75006 Paris | 75007 Paris | 75008 Paris | 75009 Paris | 75010 Paris | 75011 Paris | 75012 Paris | 75013 Paris | 75014 Paris | 75015 Paris | 75016 Paris | 75017 Paris | 75018 Paris | 75019 Paris | 75020 Paris | Paris Débats | Paris Pratique



Publicité