Quantcast
Connectez-vous S'inscrire
Fontenay Tribune
Paris Tribune
www.fontenaytribune.fr

Le Maire de Fontenay-aux-Roses En Marche ou non ?

Laurent Vastel a été élu maire suite à de multiples alliances en 2014.

Paris Tribune est allé à la rencontre de Laurent Vastel lors du conseil territorial de l'établissement public territorial Vallée Sud Grand Paris afin d'en savoir plus sur son ralliement ou non à la majorité présidentielle.


28 Juin 2019 - 17:23
     

Laurent Vastel et sa deuxième maire-adjointe Muriel Galante-Guilleminot (LR) au conseil du territoire Vallée Sud Grand Paris, deux des quatre membres de VSGP pour la commune de Fontenay-aux-Roses © VD/PT
Laurent Vastel et sa deuxième maire-adjointe Muriel Galante-Guilleminot (LR) au conseil du territoire Vallée Sud Grand Paris, deux des quatre membres de VSGP pour la commune de Fontenay-aux-Roses © VD/PT
Le maire de Fontenay-aux-Roses adhérent à La République En Marche ?

Laurent Vastel ne dément pas l'information révélée par France Info, et ses comptes Twitter et Facebook restent muets comme des tombes. Cet ex-adhérent du MoDem, dans sa jeunesse proche de la gauche (étudiant, il aurait mené une grève dans sa faculté de médecine), devient UDI pour les élections municipales de 2014 à la faveur de l'alliance UMP-UDI-MoDem.

A 54 ans, le chirurgien orthopédique est élu Maire de Fontenay-aux-Roses en concluant plusieurs alliances, avec l'ancien premier adjoint au maire PS de Fontenay, avec le candidat UMP dissident, et avec des écologistes opposés à la construction de logements à Fontenay. Laurent Vastel suivra les desiderata de chacun et les assumera avant l'explosion de sa majorité municipale en janvier 2018, laquelle ne tient qu'à un fil désormais.

Aux élections départementales des Hauts-de-Seine en mars 2015, il rejoint le groupe LR et indépendants, dont l'UDI, en tant que vice-président.

En 2017, Emmanuel Macron est élu Président de la République et il ne passe pas du côté En Marche pour les élections législatives. Or l'histoire aurait peut-être pu être différente s'il était resté au MoDem, car au nom de l'alliance MoDem-LREM, Laurent Vastel aurait sans doute pu être élu député des Hauts-de-Seine. S'il souhaite finir sa carrière politique au Parlement, il n'est pas encore trop tard, mais il lui faut pour cela être adoubé par la majorité présidentielle.

Aux élections européennes en mai 2019, les UDI de Fontenay rassemblent 230 voix à Fontenay-aux-Roses. Pour Laurent Vastel, c'est un échec cuisant. Depuis, l'UDI au niveau national, criblée par ailleurs de dettes, fait des appels du pied à la majorité présidentielle pour passer un accord avec elle, en lui livrant sur un plateau des maires UDI. La République En Marche a en effet besoin de s'implanter au niveau local et toute aide est la bienvenue, dans un premier temps, en vue des élections municipales en mars 2020, puis dans un deuxième temps, pour les élections sénatoriales annoncées en septembre de la même année.

La source citée par France Info

Laurent Vastel a-t-il basculé dans le camp de La République En MarcheFranceinfo cite sa source.
 
"Thierry Solère affirme qu’il a converti cinq autres élus, dont les maires de Clichy (Rémi Muzeau) et celui de Fontenay-aux-Roses (Laurent Vastel)".
France Info et www.francetvinfo.fr le mercredi 19 juin 2019.

A la recherche de l'alliance

Selon un schéma connu, quand on a été élu maire sur une étiquette et a fortiori avec des alliances, il faut, pour être réélu, trouver de nouvelles alliances. Pour se rapprocher d'En Marche, deux techniques sont utilisées cumulativement : premièrement, montrer une ouverture d'esprit vis-à-vis de LREM, et deuxièmement, donner toutes ses chances à une alliance entre l'UDI et LREM que Jean-Christophe Lagarde appelle de ses voeux.

Interrogé, Laurent Vastel répond en bottant en touche. Mais il est fier de l'affirmer :
 
"Sur ma liste au conseil municipal, nous avons dans la majorité au moins deux représentants d'En Marche".
Laurent Vastel interrogé le 25 juin 2019 par Paris Tribune.

La première condition serait donc remplie.

Il précise ensuite la composition de sa majorité actuelle : "Deux adjoints sont adhérents à LREM, sans compter des gens du PS et des LR de toutes les tendances".

Puis Laurent Vastel énonce :
 
"Je suis adhérent à l'UDI pour l'instant et il n'est pas exclu que l'UDI se rapproche de La République En Marche".
Laurent Vastel interrogé le 25 juin 2019 par Paris Tribune.

La deuxième condition serait également comblée.
 

Ce que Laurent Vastel reconnaît et dément

Poussé dans ses retranchements, Laurent Vastel finit par reconnaître : 
 
"Pour l'instant, c'est prématuré en tout cas."
Laurent Vastel interrogé le 25 juin 2019 par Paris Tribune.

Mieux. Laurent Vastel déclare :
 
"J'aurai une réponse quand je lui poserai la question".
Laurent Vastel interrogé le 25 juin 2019 par Paris Tribune.

Car la dernière fois que Laurent Vastel a vu Thierry Solère, "c'était il y a 3 ans".
 
"On ne s'est pas vu depuis trois ans (...) par téléphone non plus."  
Laurent Vastel interrogé le 25 juin 2019 par Paris Tribune.

Une affaire à suivre. 
 



Vaea Devatine
Journaliste tahitienne à Paris et nouvelle étudiante à l'INALCO depuis la rentrée universitaire... En savoir plus sur cet auteur




Nouveau commentaire :

Les opinions sont libres à la condition de respecter les limites fixées par la Loi et par la jurisprudence.

Actu Grand Paris et IDF | Fontenay Tribune | Départements d'Ile-de-France | Ile-de-France Débats | IDF pratique