Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
Paris Tribune
     
Les arrondissements de Paris à la Une en assistant aux réunions publiques et par un travail d'investigation

Paris Tribune 100 % non produit par la Mairie. Autonome et indépendant. Si, si. Le journal que les élus regardent à la loupe.



07/06/2012 - 16:15
        

Le Président de la Miviludes Georges Fenech condamné

Le crédit de la Miviludes et de Georges Fenech, son président, est entamé.



Le texte diffamatoire a été publié dans un rapport annuel de la Miviludes.



Georges Fenech est président d’une mission interministérielle instituée auprès du Premier Ministre : la Miviludes, pour mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires. Nommé à ce poste par François Fillon en 2008, il y a été renouvelé en 2011.

Ancien député, il est aussi candidat UMP aux législatives dans la 11e circonscription du Rhône (Cantons de Givors, Mornant, Saint-Symphorien-d'Ozon, Condrieu) contre le député sortant du Nouveau Centre, Raymond Durand.

Le président de la Miviludes a été condamné par le tribunal correctionnel de Paris le 1er juin 2012 pour diffamation publique.

C’est pour une imputation diffamatoire mettant en cause une association de laïcs catholiques, la Société Française de défense de la Tradition, Famille et Propriété - TFP - dans le rapport annuel de la Miviludes, publié en 2009 pour les activités de l’année 2008, que le président de la Miviludes en exercice, Georges Fenech, a été condamné.

Le délai d’appel n’est pas expiré.

La 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris, spécialisée dans les affaires de presse, retient le caractère diffamatoire des propos incriminés figurant dans le rapport remis auprès au Premier Ministre. Elle relève le manque de rigueur dans les vérifications ainsi que le manque de prudence dans l’expression d’un organisme étatique qui ne saurait se livrer à des approximations.

Autant dire que la crédibilité de la Miviludes et de Georges Fenech est mise en cause et entamée.




Commentaires
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

7.Posté par JM le 08/07/2012 22:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il y a en Suisse une personne qui se dit investie du devoir de citoyen d'informer le peuple sur les dérives sectaires. heureusement il est seul et il n'a aucune subvention.


6.Posté par vanremy le 01/07/2012 22:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comment expliquer que monsieur Fenech ait été élu député ? Voici ce chantre de la « Tolérance zéro » qui, en ce qui le concerne lui, se permet la plus grande élasticité de critères en matière de tolérance. Mais ne dit-on pas que « un peuple mérite les dirigeants qu'il a ? ». Quand je pense que nos amis francophones belges aspirent à émuler le modèle français pour la lutte contre les sectes...

5.Posté par Tredaniel le 29/06/2012 10:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Plus de subventions à la Mivilude !!!

4.Posté par Andréoulis le 13/06/2012 09:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Grâce à cet événement, et puisque le Gouvernement est sur le chemin des économies, il en est une et pas des moindres, celle de supprimer définitivement les subventions accordées à la MIVILUDES. L'arsenal des lois existant déjà est largement suffisant pour condamner les responsables de dérives " sectaires" sans que l'on ait à publier des ouvrages inutiles qui brassent toujours les mêmes sujets ....Waco, Guyana, l'OTS ....pour brandir l'épouvantail de la ssssssssssssecte !!

3.Posté par bienveillance57 le 12/06/2012 19:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cette condamnation honore la Justice pour qui un Etat de Droit ne saurait s'effacer devant des parti-pris qui vont jusqu'à violer notre Constitution ainsi que les droits de l'Homme.

1 2
Nouveau commentaire :
En soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Paris Tribune a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Paris Tribune ne cautionne pas les opinions exprimées qui seront publiées si elles respectent la Loi et la jurisprudence ainsi que la Nétiquette, ou la politesse sur internet, avec Net (pour la contraction d'Internet), éthique (pour le comportement social) et étiquette (pour le code de conduite).

Les faits à Paris | Les opinions à Paris | Flash Paris