Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



Cet article cite : 1er arrondissement, CNES, espace
24/09/2009 - 14:49
Mariam Slimani
        

Toucher l'espace grâce aux journées du patrimoine

Première Tribune



Être passionné ou non, telle n'est pas la question. Car peu importe les goûts de chacun pour l'espace, tout le monde trouve un intérêt dans la visite du CNES à Paris.



Ils sont nombreux les parisiens et les gens de banlieue à se rendre dans l'ancien ventre de Paris, les Halles, et à passer devant le lieu. Voilà que le temps d' un week-end, l'établissement public à caractère industriel et commercial qu'est le Centre National d'Etudes Spatiales (CNES) ouvre exceptionnellement pour les journées européennes du patrimoine se trouve envahi par les non-initiés.

« Pendant ces deux journées, l'exposition est ouverte à tous, pas seulement aux férus d’espace », indique Gérard Azoulay, responsable de l'Observatoire de l'Espace du CNES, son département culturel. Samedi à 15h10, François admire de loin le bâtiment, « Il est beau n'est-ce-pas ? Et dire que les stratégies spatiales françaises concernant la construction de la fusée Ariane par exemple sont toutes décidées ici, dans le 1er arrondissement ».

En effet, créé en 1961 en pleine guerre froide, l'établissement était censé concevoir des stratégies spatiales et les mettre en œuvre pour mettre la France à niveau sur le terrain spatial. Le CNES demeure aujourd'hui sous la tutelle des ministères de la Recherche et de la Défense. Le bâtiment du CNES dans le 1er est tout simplement son siège alors que le site du CNES à Evry abrite sa direction des lanceurs. Pour sa part, l'Observatoire de Paris, un vrai observatoire, situé à Denfert, est un laboratoire indépendant du CNES.
Toucher l'espace grâce aux journées du patrimoine

Aussi n'est-il pas étonnant que le centre participe aux grandes journées du patrimoine. Le parcours proposé présente les multiples manières de manifester son amour pour l'Espace. Bien d'autres thématiques sont évoquées au travers de douze conférences d'un climatologue, d'un théologien et philosophe et d'un historien des sciences, d'une exposition traitant des passions collectives et de personnages ayant créé l'histoire de la science. Une équipe de professionnels est d'ailleurs à disposition des visiteurs.

Connaissez-vous les Dogons ? Si ce n'est pas le cas, il n'est jamais trop tard pour apprendre leur histoire, celle d'un peuple antique d'Afrique dont les théories sur l'astronomie sont aujourd'hui exploitées pour leur modernité. Souhaitez-vous voir au microscope la structure d'une pierre de lune ou une reproduction du scaphandre des astronautes ? Tout cela est réalisable au CNES le temps d'un week-end.

L'espace n'est pas aussi loin que l'on croit, il peut même être touché du doigt, comme en ces journées européennes du patrimoine. Quarante ans après le premier homme sur la Lune ou la recherche d'une planète aux mêmes caractéristiques que la planète Terre, nous ne cessons d'avoir la tête dans les étoiles.




Et aussi
< >

Samedi 22 Avril 2017 - 12:25 Stéphane Gisclard magnifie la femme libre

Les faits dans le 1er arrondissement de Paris | Les opinions dans le 1er arrondissement de Paris | Flash Paris 01


Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.