Quantcast
Connectez-vous S'inscrire
Connectez-vous *
Paris Tribune

Paris Tribune

Actualités des arrondissements de Paris et au-delà
Publier en ligne
Agenda
Petites annonces
Newsletter
Inscription gratuite

Olivier Passelecq et Jean-Pierre Lecoq ne répondent plus  24/10/2013

Interrogé par mails au mois de septembre au sujet d'une convocation par le juge d'instruction et d'une mise en examen à venir, Olivier Passelecq, conseiller d'arrondissement adjoint au maire du VIe "chargé des affaires culturelles, de la communication et de la sécurité" ne veut pas répondre.
Une confirmation orale intervient en marge du conseil du VIe arrondissement le 1er octobre 2013.
Olivier Passelecq : "Je ne vous répondrai pas. Non, je ne vous répondrai pas".
Paris Tribune : "C'est votre réponse ?"
Olivier Passelecq : "Non, je ne vous répondrai pas".

Interrogé également par mails au sujet d'une convocation par le juge d'instruction et d'une mise en examen à venir, Jean-Pierre Lecoq, maire du VIe arrondissement, ne répond pas davantage.
Une remarque orale est faite en marge de la présentation des chefs de file dans les arrondissements le 10 octobre 2013 par Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate UMP à la Mairie de Paris.
Jean-Pierre Lecoq : "Je ne répondrai rien (...) Vous vous comportez très mal avec moi".
Paris Tribune : "On ne se comporte pas mal, on fait notre travail, vous êtes un élu, on pose des questions. Vous avez été convoqué au début du mois de septembre et vous avez demandé un report qui a été accepté. Quand êtes-vous convoqué de nouveau par le juge ?"
Jean-Pierre Lecoq : "Non, non, je ne répondrai rien", en tournant le dos.

Suite à l'arrêt de la Cour de cassation du 22 novembre 2011, l'information judiciaire dans le cadre de l'affaire Ouy - Association Foire Saint-Germain se poursuit. Olivier Passelecq et Jean-Pierre Lecoq ne contestent pas l'information des convocations par le juge d'instruction avec des mises en examen à venir, sauf à ce qu'elles soient déjà intervenues.


Articles :
- 4 décembre 2012 : La Cour Européenne protège le secret des sources des journalistes.
- 4 juillet 2012 : La Cour Européenne des Droits de l’Homme protège la liberté de la presse par deux arrêts du 28 juin 2012.
- 11 octobre 2011 : Un élu peut être critiqué plus librement que les citoyens ordinaires.