Quantcast
Connectez-vous S'inscrire
Paris Tribune
Paris Tribune

Paris Tribune

Actualités des arrondissements de Paris et au-delà
Publier en ligne
Agenda
Petites annonces
Newsletter
Inscription gratuite

Pour éviter les dépenses inutiles, mieux vaut se rendre aux urnes le 22 avril 2012  21/04/2012

4,86 euros par électeur. Le chiffre est public.

En 2002 lors de l'élection présidentielle qui a vu passer au second tour Jacques Chirac et Jean-Marie Le Pen, le Conseil constitutionnel avait évalué le coût de la campagne à environ 4,86 euros par électeur.

Ces dépenses permettent de financer les frais d'acheminement des profession de foi, le déroulement du vote, et les frais de propagande.

Autres dépenses : l'Etat verse à chaque candidat officiel une avance de 153 000 euros à titre d'avance sur le remboursement forfaitaire de leurs dépenses de campagne.
Une somme égale à 4,75 % du montant du plafond des dépenses de campagne leur est applicable et elle est remboursée, à titre forfaitaire, à chaque candidat.
Il n'y a aucun montant à reverser si les dépenses atteignent cette somme.

Les candidats qui atteindront 5% tu total des suffrages exprimés au 1er tour voient leurs frais de campagne remboursés à hauteur de 47,5 % de leur plafond autorisé.

Les votes blancs et nuls sont exclus des votes exprimés.

En pièce jointe : le Mémento du Conseil constitutionnel à l'usage des candidats à l'élection présidentielle.

Nouveau commentaire :

Les opinions sont libres à la condition de respecter les limites fixées par la Loi et par la jurisprudence.


Publicité